Les éléments à retenir avant de conduire une voiture sans permis

voiture sans permis

Avoir un permis de conduire est obligatoire pour tout conducteur. Malgré cela, il existe une autre alternative permettant de rouler sans permis : la voiturette ou bien la voiture sans permis. Comme d’autres véhicules terrestres à moteur utilisant les routes communes, la circulation en voiture sans permis est soumise à quelques règles et prérogatives spécifiques. Certes, elles ne sont pas trop pénibles, mais les conditions d’usage de ce type d’engin sont manifestement limitées. Explications.

Le type d’automobiliste apte à conduire une voiture sans permis (VSP)

Avant d’aller plus loin, il est à savoir qu’une voiture sans permis est un quadricycle léger à moteur. Sa puissance maximale autorisée est de 4kW, avec une vitesse limitée à 45 km/h. Donc, il s’agit d’un véhicule lent, ce qui n’autorise pas son conducteur de circuler sur les voies rapides comme les autoroutes. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter le site de Ligier-dusaucy afin de déterminer vos principaux besoins. En ce qui concerne les personnes autorisées à conduire ce genre de voiture, elles doivent être âgées de 14 ans et plus.

Pour cela, il faut payer sa représentation au brevet de sécurité routière et d’obtenir son examen afin de pouvoir conduire une voiturette. Cependant, il faut noter que la réforme de la législation routière a apporté quelques changements concernant la conduite d’une VSP. Cela dit, il faut être titulaire d’un permis AM ou B1 pour conduire une VSP d’une puissance de plus de 15kW. Aussi, il faut respecter le Code de la route même en voiturette.

Quelques mots concernant le prix d’une voiture sans permis

Pour faire l’acquisition d’une voiture sans permis, le conducteur doit analyser tous les critères qui conditionnent ses véritables besoins. Cela concerne particulièrement le nombre de places proposées dans le véhicule, son âge ainsi que la puissance de son moteur. Afin d’avoir une idée pour acheter une voiture sans permis neuve, la motorisation Diesel coûte environ 12 000 et 18 000 €. Si vous optez pour une motorisation à essence, vous devez rajouter 2 000 € de plus.

À titre d’information, les gammes de prix élevé concernent surtout les quadricycles lourds plus puissants et qui disposent de quatre places. Depuis quelques années, les constructeurs proposent aussi des voitures sans permis électriques. Ces modèles sont disponibles à partie de 15 000 à 25 000 €. À noter que vous devez faire une auto-école pour avoir votre permis A1 ou B1.

Les étapes à privilégier pour obtenir un certificat d’immatriculation

L’obtention d’un certificat d’immatriculation est une démarche obligatoire pour tous les véhicules motorisés, y compris les voitures sans permis. En fait, le nouveau propriétaire doit respecter toutes les démarches administratives que les autres automobilistes. En fait, tous ces véhicules, qu’ils soient neufs ou d’occasion, doivent être immatriculés. Lors du remplissage du fichier, le conducteur d’une VSP est contraint de remplir le champ J1 avec la dénomination QM. Cette dernière correspond notamment aux quadricycles à moteur.

Concernant le coût pour avoir un certificat d’immatriculation, ceci varie selon plusieurs paramètres. Cela concerne notamment le tarif de la taxe régionale, à laquelle s’ajoute la taxe de gestion de 4 €. Il y a également la redevance d’acheminement coûtant 2,76 €. Aussi, l’achat de la plaque d’immatriculation est obligatoire, à placer à l’arrière du véhicule.

Laisser un commentaire