Expertise en accidentologie et enquête : qui contacter ?

accident voiture

En plus de mettre en péril le conducteur et les passagers, l’accident de voiture pose différentes complications administratives. En effet, l’intervention d’un expert devient indispensable. Les abonnés dans la confusion ne savent pas souvent comment faire.

Choisir un expert en accidentologie parmi différents spécialistes

La première étape consiste à chercher un expert en accident automobile. Comme il s’agit d’une spécialité courante, de nombreux prestataires peuvent répondre à la demande. Le conducteur d’un véhicule sinistré doit ainsi faire un tri. L’aide d’un bureau d’expertise, tel que https://experts-auto.be peut être précieuse. Dans tous les cas, il faut sélectionner quelques experts en accidentologie. Ce sont des spécialistes proposant une évaluation de dommage. Ils suggèrent également une liste des travaux à réaliser pour la remise en état de la voiture.

Le Code de la route confère une liberté sans réserve en ce qui concerne le choix du prestataire en question. Il faut confirmer que l’intervenant soit entièrement exempt de tout lien avec un assureur. Cela permet d’obtenir une évaluation impartiale et purement technique. Il faudra également opter pour un spécialiste en enquête. Cet expert peut se pencher sur les détails du sinistre pour éventuellement déterminer les responsabilités des différends concernés.

Opter pour une expertise indépendante pour bénéficier d’une indemnité

De nombreux conducteurs pensent à tort que l’expert automobile spécialiste des accidents émanant de l’assureur. Les particuliers peuvent très bien faire appel à l’intervention de son choix. C’est une manière de veiller à l’impartialité de l’enquête. Puis, la décision découle de la nature du sinistre. Lorsqu’il s’agit de dégât mineur, il est possible d’accorder une confiance sans faille à la compagnie d’assurance.

Cependant, il serait plus prudent de mobiliser un évaluateur totalement indépendant quand l’accident de la circulation a fortement endommagé la voiture. Cela permet d’obtenir une indemnité à la hauteur des réparations à faire. L’impartialité est indispensable en cas de multiples dégradations. D’ailleurs, l’examen approfondi doit normalement se faire en présence d’un garagiste. Il faudra tout de même en parler avec l’assureur pour avoir la certitude que l’expertise est reconnue. En effet, il ne faut pas chercher à surestimer les dommages. Seuls les dégâts imputés à l’accident sont pris en compte dans l’indemnisation.

D’autres détails bons à savoir après un accident

L’intervention d’un expert indépendant en accidentologie est fortement recommandée lorsque le sinistre incombe la responsabilité civile d’un tiers. Cette personne peut facilement admettre ses obligations s’il reconnaît l’impartialité de l’évaluateur. La loi stipule que le rapport est à adresser directement à l’assureur de l’individu en cause des dommages. Cette entité morale peut à son tour mobiliser un second spécialiste. La confrontation des documents émanant des deux examinateurs permet de trouver une indemnisation équitable.

Outre le remboursement des réparations, la prise en charge des préjudices immatériels peut être demandée. La privation d’un moyen de transport peut par exemple être considérée dans les dédommagements. Les experts sont parfois sollicités pour vérifier la remise en état. Ils attestent ainsi que les travaux sollicités à sont effectivement réalisés. Cette précaution permet d’éviter tout litige avec l’assureur à cause d’un soupçon d’abus.

 

Laisser un commentaire